Chargement...

Régulation optimale des unités terminales

Le but de toute installation de chauffage et de refroidissement est de créer le confort intérieur souhaité au coût énergétique le plus bas. .

Pourquoi équilibrer les unités terminales ?



Les meilleurs des générateurs comme la chaudière à condensation ou la pompe à chaleur fonctionneront mal s’ils ne sont pas irrigués par le juste débit. De même l’émetteur radiant ou induction comme une poutre froide sera d’une efficacité médiocre s’il n’a pas le bon débit. Vous l’aurez compris, une l’efficacité énergétique d’une installation de chauffage ou de rafraichissement sera optimale uniquement si l’installation est homogène et parfaitement équilibrée.

  • Les débits prévus doivent être disponibles au niveau de toutes les unités terminales à pleine charge.
  • Les pressions différentielles sur les vannes de régulation ne doivent pas trop varier.
  • Les débits doivent être compatibles aux interfaces entre systèmes.


Attention ! Pour une homogénéité totale, il faut équilibrer toute l’installation sans rien omettre : groupes de froid et chaudières, interfaces entre les circuits de production et de distribution, circuits de régulation et émissions d’énergie des unités terminales. Si tous les débits sont corrects, alors seulement vous maîtrisez votre installation.

Quel mécanisme de régulation est-il le plus optimal ?



Plusieurs facteurs entrent en jeu :

  • Les exigences en matière de confort
  • Les exigences en matière de consommation énergétique
  • L'homogénéité de l'installation hydraulique
  • Le coût de l'équipement de régulation
  • Le coût d'installation et de mise en service

regulation contrainte

Alors, régulation tout-ou-rien ou modulante ?
Compte tenu du nombre de paramètres, le choix n’est généralement pas aisé. Ce qu'il faut faire, c'est faciliter au maximum le travail du régulateur.

Le graphique ci-dessus illustre les exigences en matière de régulation en fonction du temps de réaction. Plus le temps de réactionest long, plus la régulation est simple, rendant le mode tout-ou-rien suffisant dans la plupart des cas.

Le chauffage sous plancher et les radiateurs sont généralement associés à une régulation tout-ou-rien tandis que la régulation modulante est plus appropriée dans le cas des batteries à air, par exemple.

Important : pour obtenir une caractéristique globale linéaire


- En utilisant une vanne de régulation ayant une caractéristique adaptée à la caractéristique de l’unité terminale.
- En concevant et en équilibrant l'installation hydraulique de façon à minimiser l’effet de l’autorité.

TBV-CMP : La vanne de régulation indépendante de la pression



équilibrage et régulation précise !


vanne regulation tbv cmp

TBV-CMP

Cette solution est recommandée lorsque les charges sont telles qu'il est nécessaire de stabiliser la pression différentielle près de l'unité terminale.
Cette solution donne une caractéristique de circuit adéquate et simplifie la mise en service de l'installation.

Guide de choix : équilibrage en fonction du mode de régulation

Procurez vous le Guide de 37 pages « Equilibrage et régulation des unités terminales »

Faites-en la demande dans le cadre « Conseil »

Suivre une formation sur l’équilibrage et la régulation

Faites-en la demande dans le cadre « Conseil »

IMI Hydronic Engineering

Télécharger la documentation

Contact Direct


Envoyer
En validant ce formulaire, vous acceptez que les informations saisies soient transmises à l’entreprise concernée dans le strict respect de la réglementation RGPD sur les données personnelles. Pour connaitre et exercer vos droits, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité

Visiter notre site web

Voir la fiche société

Nos coordonnées